logo
27709479_1683016305125275_756396020886373272_o.jpg
Tunis, le 08-02-2018

Visite inopinée nocturne du ministre du Transport au port de Radès

Le ministre du Transport, Radhouane Ayara, a effectué dans la nuit du mardi 6 février 2018 une visite inopinée au port de Radès où il a pris connaissance du fonctionnement des diverses installations portuaires, de la qualité des prestations assurées et des précautions de sécurité prises.

L’essentiel des échanges commerciaux de la Tunisie, à hauteur de 97 %, passent par les ports. Les exportations au départ de celui de Radès ont enregistré en 2018 une progression de 2,5 % en comparaison avec le même mois de 2017, à 130 mille tonnes de fret maritime.

Après constat des conditions de travail sur place et des problèmes identifiés, le ministre a souligné la nécessité d’accroître le rendement de cette infrastructure majeure et d’en parfaire les performances et indicateur d’efficience en fonction des priorités de l’économie tunisienne, notamment l’amélioration de la valeur ajoutée et de compétitivité économiques.

Le ministre a demandé la poursuite de la mise en œuvre du programme d’amélioration de la qualité des prestations du port de Radès, notamment pour ce qui est du réaménagement des plateformes et quais actuels et de la finalisation du plan d’investissement de la Société d’acconage et de manutention, à hauteur de 80 millions de dinars, et destiné à l’acquisition 6 engins de manutention de type RTG, 18 remorqueurs portuaires, 4 porte-containers et 14 remorques.

L’autorité portuaire poursuit en outre le réaménagement des plateformes limitrophes des quais 6 et 7 pour l’installation de grues RTG d’une valeur de 10 MD, le réaménagement des   quais d’une valeur de 2.7 MD et la mise à niveau du quai 6 d’une valeur de 2 MD pour lancer un nouveau départ au port de Rades.

Le réaménagement des quais 8 et 9 est aussi programmé et contribuera à désengorger le port le ministre a aussi recommandé d’accorder un intérêt accru à la sécurisation du port.

Le ministre a fait savoir à cette occasion que son département œuvre pour la création d’une zone logistique pilote aux côtés du port pour réduire les coûts de la logistique et améliorer la compétitivité du transport maritime tunisien. Un cahier des charges est déjà en cours d’élaboration pour organiser l’offre des services logistiques et encourager les investisseurs à s’installer dans la zone qui va être créée.

Il a insisté aussi sur le renforcement des mesures de sécurité dans les ports, pour ce faire des mesures dacquisitions et d'installation des équipements ont commencé à être mises en place au sein des ports du Rades, La Goulette, Bizerte d’une valeur de 16 MD,

Ainsi des projets prévus pour 2018, dont le quai pétrolier à Radès moyennant un montant de 7 millions de dinars et le projet de restructuration du réseau électrique de la zone maritime moyennant des financements de l’ordre de 2,4 millions de dinars.